AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Entre Tigres et Sorcières [PV Min, Teneb, Jellal, Ultear et Meldy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Date d'inscription : 26/07/2013
Messages : 132

Feuille de personnage
Niveau: 40
Expérience:
0/100  (0/100)
Nombre de techniques: 15
avatar
Administratrice - Rang A - Dragon Bleu
Ao Enoki
MessageSujet: Entre Tigres et Sorcières [PV Min, Teneb, Jellal, Ultear et Meldy]   Ven 30 Aoû - 17:14

Les yeux à demi fermés, une main en par-soleil au dessus de ses sourcils, Ao regardait la massive bâtisse projeter son ombre démesurée sur le chemin. L’auberge se dressait sur une petite colline boisée à l’écart de la ville. Elle avait une belle allure avec une façade blanche couverte de vigne vierge, une massive porte de bois surmontée d’une enseigne représentant une petit ruisseau courant parmi les hautes herbes. Au dessus de cette image bucolique, des lettres blanches annonçaient le nom de l’auberge: la Source Cachée. A en juger par l’humidité bordant le chemin, il y avait effectivement une source dans le coin. Quand à savoir si elle était cachée, c’était une autre histoire.

− On y est, grogna simplement Ao à l’adresse des deux autres mages l’accompagnant.
Elle se demandait encore pourquoi l’auberge qu’on avait réservée pour eux se trouvait si loin de la ville. Probablement qu’en pleine ville ça coûtait trop cher! Elle aurait pourtant pensé qu’avec Minerva, le maître aurait fait des efforts. Mais pas du tout. Sa pingrerie n’avait donc pas de limites?

Enfin, elle ne pouvait pas se plaindre. L’auberge avait l’air agréable, l’extérieur annonçait un établissement bien tenu et propret. Rien à voir avec le luxe des hôtels des grandes villes, comme le Crocus Garden où ils restaient pendant les Jeux Magiques, mais Ao s’en fichait un peu. Elle n’était pas très amateur de luxe, au contraire de sa compagne de mission.

Comprendre pourquoi Minerva avait dû les accompagner, Teneb et elle, était au dessus de l’entendement de Ao. La chasseuse détestait cordialement la "demoiselle" comme l’autre se faisait appeler, et n’en faisait pas de mystère. La jeune femme était persuadée que quelle que soit la raison de la présence de la tigresse, ça n’augurait rien de bon. Ce n’était certainement pas un hasard si elle avait été imposée dans une mission avec eux. Ao et Teneb étaient les derniers rescapés de l’ancienne Sabertooth, la petite guilde de province sans prétention d’avant l’arrivée de Gemma et de sa clique. Le vieux schnock cherchait probablement une bonne raison de se débarrasser d’eux et, ainsi, d’effacer une bonne fois pour toute ce que la guilde était avant lui. Ao n’allait pas le laisser faire si facilement.

Tandis que Rin voligeait silencieusement autour d’elle, la jeune femme s’avança vers la large porte sans se soucier de ses compagnons. Une clochette au timbre agréable tinta au moment où elle poussait la porte. Le hall était spacieux. En tout cas assez pour laisser entrer les trois mages et leurs énormes sacs et laisser assez de place autour d’eux pour qu’on puisse circuler librement dans le hall. Derrière le comptoir se tenait un petit homme presque chauve au crâne luisant, portant de petites lunettes rondes à monture d’acier. Il avait les joues roses, comme un enfant ayant passé la journée à courir dans la campagne, et un sourire avenant qui mettait en confiance. Il fixa ses yeux myopes sur le trio et s’inclina.

− Bonsoir, soyez les bienvenues dans notre auberge. Que puis-je faire pour vous?
Ao s’avança vers le comptoir, Rin se posant à ses pieds pour s’accrocher silencieusement à son hakama blanc, intimidée.

− Bonsoir, répondit-elle d’une voix lasse. Nous sommes les mages de Sabertooth, vous avez une réservation pour nous.
Le petit homme les scruta tour à tour un air ahuri sur le visage. Après un instant, il se reprit et frotta son crâne chauve du plat de la main.

− Veuillez me pardonner, je m’attendais à des personnes plus impressionnantes.
Ao leva les yeux au ciel en silence. Pourquoi fallait-il que les humains s’imaginent toujours qu’un colosse de deux mètres de haut brandissant une épée plus grande que lui soit plus dangereux qu’un chasseur de dragon? Ça la faisait bien rire!

L’aubergiste farfouilla un instant dans son registre, visiblement à la recherche de la réservation. Ao patienta en silence, essayant d’ignorer Minerva qui se dandinait derrière elle avec impatience. Probablement que la Demoiselle n’aimait pas qu’un petit aubergiste de province la fasse attendre. L’ambiance était tendue au sein du groupe, Ao n’adressait la parole à la fille du maître que quand c’était nécessaire pas d’avantage, quand à ladite fille du maître, elle n’ouvrait vraisemblablement le bec que pour brailler des ordres. Ça avait été la mission la plus pénible à laquelle Ao avait participé. Et pourtant, elle en avait connu des galères sans nom au cours de ses treize ans et quelque en tant que mage de Sabertooth. Plus jamais elle accepterait de partir en mission avec Minerva Orland, foi de Dragon Bleu!

Maigre consolation, la mission était à présent terminée et d’ici demain, Ao serait de retour à Sabertooth où elle pourrait éviter Minerva autant qu’elle voulait. La mission avait été une réussite, qu’attendre d’autre de la part de mages de Sabertooth? Le client avait récupéré son précieux artefact et les voleurs n’allaient pas tarder à faire connaissance avec la justice du Conseil de la Magie. Une mission tout ce qu’il y avait de plus ordinaire pour Sabertooth, Ao ne voyait toujours pas pourquoi Gemma l’avait collé avec Minerva et Teneb là où elle aurait pu accomplir seule le boulot.

− Sabertooth, oui, annonça enfin l’aubergiste, levant les yeux de son registre. Vous avez la chambre 17. Une de nos chambre ayant la plus belle vue. J’espère que vous ...

− Attendez , interrompit Ao que les mots de l’homme avaient figé. Une seule chambre?  
C’était le pompon. Obligé de se coltiner Minerva même pendant la nuit!

− Ao?  Souffla Rin consciente de l’effroi de sa maîtresse.
Le chasseuse baissa les yeux vers l’exceed qui se tenait à ses pieds et comprit à son regard que Rin pensait nettement Minerva capable de les poignarder dans leur sommeil. Raison de plus pour ne pas la laisser entrer dans cette chambre.

_________________

Thème d'Ao: