AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Entre Tigres et Sorcières [PV Min, Teneb, Jellal, Ultear et Meldy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Date d'inscription : 26/07/2013
Messages : 132

Feuille de personnage
Niveau: 40
Expérience:
0/100  (0/100)
Nombre de techniques: 15
avatar
Administratrice - Rang A - Dragon Bleu
Ao Enoki
MessageSujet: Entre Tigres et Sorcières [PV Min, Teneb, Jellal, Ultear et Meldy]   Ven 30 Aoû - 17:14

Les yeux à demi fermés, une main en par-soleil au dessus de ses sourcils, Ao regardait la massive bâtisse projeter son ombre démesurée sur le chemin. L’auberge se dressait sur une petite colline boisée à l’écart de la ville. Elle avait une belle allure avec une façade blanche couverte de vigne vierge, une massive porte de bois surmontée d’une enseigne représentant une petit ruisseau courant parmi les hautes herbes. Au dessus de cette image bucolique, des lettres blanches annonçaient le nom de l’auberge: la Source Cachée. A en juger par l’humidité bordant le chemin, il y avait effectivement une source dans le coin. Quand à savoir si elle était cachée, c’était une autre histoire.

− On y est, grogna simplement Ao à l’adresse des deux autres mages l’accompagnant.
Elle se demandait encore pourquoi l’auberge qu’on avait réservée pour eux se trouvait si loin de la ville. Probablement qu’en pleine ville ça coûtait trop cher! Elle aurait pourtant pensé qu’avec Minerva, le maître aurait fait des efforts. Mais pas du tout. Sa pingrerie n’avait donc pas de limites?

Enfin, elle ne pouvait pas se plaindre. L’auberge avait l’air agréable, l’extérieur annonçait un établissement bien tenu et propret. Rien à voir avec le luxe des hôtels des grandes villes, comme le Crocus Garden où ils restaient pendant les Jeux Magiques, mais Ao s’en fichait un peu. Elle n’était pas très amateur de luxe, au contraire de sa compagne de mission.

Comprendre pourquoi Minerva avait dû les accompagner, Teneb et elle, était au dessus de l’entendement de Ao. La chasseuse détestait cordialement la "demoiselle" comme l’autre se faisait appeler, et n’en faisait pas de mystère. La jeune femme était persuadée que quelle que soit la raison de la présence de la tigresse, ça n’augurait rien de bon. Ce n’était certainement pas un hasard si elle avait été imposée dans une mission avec eux. Ao et Teneb étaient les derniers rescapés de l’ancienne Sabertooth, la petite guilde de province sans prétention d’avant l’arrivée de Gemma et de sa clique. Le vieux schnock cherchait probablement une bonne raison de se débarrasser d’eux et, ainsi, d’effacer une bonne fois pour toute ce que la guilde était avant lui. Ao n’allait pas le laisser faire si facilement.

Tandis que Rin voligeait silencieusement autour d’elle, la jeune femme s’avança vers la large porte sans se soucier de ses compagnons. Une clochette au timbre agréable tinta au moment où elle poussait la porte. Le hall était spacieux. En tout cas assez pour laisser entrer les trois mages et leurs énormes sacs et laisser assez de place autour d’eux pour qu’on puisse circuler librement dans le hall. Derrière le comptoir se tenait un petit homme presque chauve au crâne luisant, portant de petites lunettes rondes à monture d’acier. Il avait les joues roses, comme un enfant ayant passé la journée à courir dans la campagne, et un sourire avenant qui mettait en confiance. Il fixa ses yeux myopes sur le trio et s’inclina.

− Bonsoir, soyez les bienvenues dans notre auberge. Que puis-je faire pour vous?
Ao s’avança vers le comptoir, Rin se posant à ses pieds pour s’accrocher silencieusement à son hakama blanc, intimidée.

− Bonsoir, répondit-elle d’une voix lasse. Nous sommes les mages de Sabertooth, vous avez une réservation pour nous.
Le petit homme les scruta tour à tour un air ahuri sur le visage. Après un instant, il se reprit et frotta son crâne chauve du plat de la main.

− Veuillez me pardonner, je m’attendais à des personnes plus impressionnantes.
Ao leva les yeux au ciel en silence. Pourquoi fallait-il que les humains s’imaginent toujours qu’un colosse de deux mètres de haut brandissant une épée plus grande que lui soit plus dangereux qu’un chasseur de dragon? Ça la faisait bien rire!

L’aubergiste farfouilla un instant dans son registre, visiblement à la recherche de la réservation. Ao patienta en silence, essayant d’ignorer Minerva qui se dandinait derrière elle avec impatience. Probablement que la Demoiselle n’aimait pas qu’un petit aubergiste de province la fasse attendre. L’ambiance était tendue au sein du groupe, Ao n’adressait la parole à la fille du maître que quand c’était nécessaire pas d’avantage, quand à ladite fille du maître, elle n’ouvrait vraisemblablement le bec que pour brailler des ordres. Ça avait été la mission la plus pénible à laquelle Ao avait participé. Et pourtant, elle en avait connu des galères sans nom au cours de ses treize ans et quelque en tant que mage de Sabertooth. Plus jamais elle accepterait de partir en mission avec Minerva Orland, foi de Dragon Bleu!

Maigre consolation, la mission était à présent terminée et d’ici demain, Ao serait de retour à Sabertooth où elle pourrait éviter Minerva autant qu’elle voulait. La mission avait été une réussite, qu’attendre d’autre de la part de mages de Sabertooth? Le client avait récupéré son précieux artefact et les voleurs n’allaient pas tarder à faire connaissance avec la justice du Conseil de la Magie. Une mission tout ce qu’il y avait de plus ordinaire pour Sabertooth, Ao ne voyait toujours pas pourquoi Gemma l’avait collé avec Minerva et Teneb là où elle aurait pu accomplir seule le boulot.

− Sabertooth, oui, annonça enfin l’aubergiste, levant les yeux de son registre. Vous avez la chambre 17. Une de nos chambre ayant la plus belle vue. J’espère que vous ...

− Attendez , interrompit Ao que les mots de l’homme avaient figé. Une seule chambre?  
C’était le pompon. Obligé de se coltiner Minerva même pendant la nuit!

− Ao?  Souffla Rin consciente de l’effroi de sa maîtresse.
Le chasseuse baissa les yeux vers l’exceed qui se tenait à ses pieds et comprit à son regard que Rin pensait nettement Minerva capable de les poignarder dans leur sommeil. Raison de plus pour ne pas la laisser entrer dans cette chambre.

_________________
Kit by Obei, merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukari.fairy-blog.over-blog.com/
Date d'inscription : 29/07/2013
Messages : 33

Feuille de personnage
Niveau: 80
Expérience:
0/100  (0/100)
Nombre de techniques: 23
avatar
MEMBRE - Rang S - La Demoiselle
Minerva Orland
MessageSujet: Re: Entre Tigres et Sorcières [PV Min, Teneb, Jellal, Ultear et Meldy]   Dim 1 Sep - 15:36

Espionnage. Minerva, la Demoiselle, en était réduite à une mission d'espionnage pour son père. Les temps étaient bien difficiles. C'est lors de sa rentrée -comme toujours victorieuse- d'une mission de rang S confiée par Gemma, que ce dernier avait ordonné à sa fille de surveiller pendant toute une mission la dénommée Ao Enoki, alias, le Dragon Bleu.
Cette petite chasseuse de dragon faisait partie de la guilde depuis beaucoup plus longtemps que Gemma ou Minerva, étant déjà dans la jeune et faible Sabertooth, quand le Tigre n'avait pas encore montré les crocs. Le maître se méfiait donc naturellement d'elle, ayant entendu nombreuses critiques venant de sa part, à propos de la gestion et de la direction de la guilde, surtout, à propos de lui-même. Il n'aimait déjà pas les cloportes à l'intérieur de sa guilde chérie, mais les traîtres ou les rebelles, il les haïssait au plus haut point. Minerva n'avait pas accepté de gaieté de cœur, mais uniquement parce qu'elle avait aussi des doutes sur la sincérité de cette Mademoiselle Enoki. Que cette mage les déteste, elle et son père, soit, mais qu'elle critique ouvertement la guilde dont elle faisait partie, cela ne passait guère pour la Tigresse.

En outre, Gemma avait ajouté un peu de piment à cette mission en y incorporant Teneb Kel, un membre aussi "vieux" que Ao, pour ce qui est de la longévité au sein de Sabertooth. Pourquoi ? Pour le tester. Pour noter ses progrès, sa force, son mérite. Si tout cela est suffisant pour qu'il reste dans la guilde de Gemma. Le maître ne doutait pas de la sincérité de ce membre, mais de sa force.
La Demoiselle avait donc ici une triple mission. Premièrement, achever la mission, normalement. Deuxièmement, espionner Ao Enoki. Et enfin, tester Teneb Kel. Une difficulté bien accueillie par la Tigresse, qui commençait à s'ennuyer ferme avec ses pauvres missions.

Quoiqu'il en soit, la première partie de la mission avait été remplie avec brio. Voleurs envoyés en prison et récompense empochée à la vitesse de l'éclair. Sabertooth était vraiment la plus puissante guilde de Fiore.
Pour ce qui est du reste, mise à part la haine contre Minerva dont elle ne se cachait pas du tout, la Demoiselle n'avait rien noté d'étrange dans le comportement du Dragon Bleu. Elle ne portait pas dans son cœur la Tigresse et Gemma, mais n'avait pas l'air d'une traîtresse pour autant. Quant à Teneb, il s'était vraiment bien débrouillé, sa puissance était convenable, et il semblait vraiment prometteur à Minerva.

Tous trois atteignirent l'auberge, joliment décorée, sans plus. Un peu de plantes à droite, à gauche, un petit ruisseau, une façade proprette. Minerva haussa les épaules, déçue. Gemma aurait pu faire un effort pour sa fille. "La Source Cachée", le nom même de l'auberge était ridiculement champêtre. L'ambiance n'était vraiment pas au beau fixe et le silence était si pesant que Minerva en soupira longuement, secouant la tête. Ils passèrent la grande porte de bois. Une cloche hurla au passage du Dragon Bleu. La pièce dans laquelle ils entrèrent, pourtant grande, était oppressante, tant elle était vêtue de bois foncé et écrasant.
La Tigresse replaça son écharpe de fourrure grandiosement, avant de se rendre compte que cela ne valait aucunement la peine. Le réceptionniste était ridiculement petit, laid et insignifiant. Il aurait été chou, s'il avait eu trente ans de moins. Bêtement old school, il s'inclina.

"Bonsoir, soyez les bienvenues dans notre auberge. Que puis-je faire pour vous?"

C'est la demoiselle Enoki qui s'approcha du comptoir pour prendre la parole.

"Bonsoir. Nous sommes les mages de Sabertooth, vous avez une réservation pour nous.
-Veuillez me pardonner, je m’attendais à des personnes plus impressionnantes, lâcha-t-il, étonné et l'air encore plus stupide."

Minerva lui lança un regard noir qui le fit se frotter le crâne bêtement. Elle fit un léger "non" de la tête devant cet éternel cliché stupide de l'archétype du mage surpuissant et guerrier, incarné à merveille par un Luxus ou une Erza de Fairy Tail.
Tandis que le réceptionniste classa, chercha, mélangea, tria, et fouilla dans ses papiers, la Demoiselle observa les deux mages avec elle. Le Dragon Bleu d'abord. Pouvait-elle vraiment être une traîtresse ? Sa haine pour Gemma dépassait-elle son respect pour sa guilde ? Cette mage si frêle et si délicate pouvait-elle être aussi puissante, une chasseuse de dragon aussi dévastatrice que Sting, Rogue, Natsu et les autres ? Minerva n'avait vu que peu de fois le Dragon Bleu à l'oeuvre, malgré ces quelques occasions, elle ne l'avait jamais impressionné autant que Sting ou Rogue. Mais peut-être cachait-elle son pouvoir pour étonner ses adversaires... Elle jeta un coup d’œil à Teneb, qui bailla. La Tigresse se posait encore quelques questions à son sujet, et se demandait encore s'il allait être assez puissant pour rester dans Sabertooth. A ce moment, Minerva avait pris la décision de le garder, pour ne pas qu'une autre guilde profite de cet atout.

Mais elle fut tirée de ces pensées par la voix haut-perchée et désagréable du petit homme :

"Sabertooth, oui. Vous avez la chambre 17. Une de nos chambre ayant la plus belle vue. J’espère que vous ...
-Attendez. Une seule chambre?  , s'écria le Dragon Bleu, visiblement surprise, dans le mauvais sens."

Pour une fois, la petite Enoki n'avait pas tort. Tandis que la créature de la chasseuse de dragon s'approchait d'elle et lui chuchota quelque chose à l'oreille, Minerva décida de prendre les choses en main. Elle poussa le Dragon Bleu et sa bestiole pour s'approcher du comptoir. De toute sa carrure et taille, elle se posta devant le réceptionniste, les mains sur les hanches.

"Vous rigolez ? Je vais devoir répéter, peut-être que ma collègue n'a pas assez de voix. Nous sommes des membres de la guilde Sabertooth. Nous ne venons pas d'une simple guilde comme Lamia Scale ou d'une minable guilde noire comme Raven Tail, nous faisons partie de la guilde numéro 1. De Sabertooth. Quant à moi, je suis Minerva Orland, la Demoiselle de la guilde. Je veux et j'exige une chambre privative, votre plus luxueuse. Pour ce qui est du reste, débrouillez-vous avec les deux autres, je n'ai que faire de leur nuit."

L'homme avait été divisé par deux. Il s'était écrasé comme un insecte devant la Tigresse. Elle le toisa une dernière fois du regard avant qu'il ne s'exclame :

"J'ai une deuxième chambre ! J'ai une deuxième chambre ! La 17 revient donc naturellement à Mademoiselle Orland, excusez-moi de ne pas vous avoir reconnu plus tôt, Demoiselle. Pour ce qui est de l'autre chambre, c'est la numéro 16. Elle se situe juste à côté de l'autre, mais est nettement moins luxueuse. Navré, je n'ai plus que celle-ci.
-Cela nous convient parfaitement."

Minerva sourit triomphalement et claque des doigts pour réveiller le petit homme. Il sursaute, et, comme un automate, se met en marche vers les chambres. Il ouvrit la porte 16. La Demoiselle eut le temps de voir un ridicule cagibi avec une petite fenêtre donnant sur un magnifique vis-à-vis, un bâtiment étant juste en face. Elle se retint de pouffer et, lorsque la porte 16 se claqua violemment, la porte 17 s'ouvrit sur une ravissante chambre, joliment décorée, avec une salle de bain gigantesque pour la taille de l'auberge, et un lit à deux places duveteux et moelleux. La Tigresse ferma la porte au nez du réceptionniste et se déshabilla lentement pour prendre un bain mérité.
Lorsque l'eau chaude cessa de couler, Minerva se coula dans son lit, telle une superbe vipère. Indécise, elle réfléchit plusieurs minutes avant de prendre une décision. Elle s'assoupit, puis s'endormit.
Ou plutôt, fit semblant de s'endormir...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 05/08/2013
Messages : 9

Feuille de personnage
Niveau: 80
Expérience:
0/100  (0/100)
Nombre de techniques: 23
avatar
MEMBRE - Rang S
Jellal Fernandes
MessageSujet: Re: Entre Tigres et Sorcières [PV Min, Teneb, Jellal, Ultear et Meldy]   Dim 8 Sep - 13:03

Les Sorcières Criminelles, comme pouvait sous-entendre le nom de leur guilde, pistaient depuis un petit temps déjà la mission des trois Tigres. Les félins, chasseurs invétérés, bien que cela soit de requêtes dans ce cas précis, se faisaient suivre depuis un temps par le trio principal qui travaillaient dans l'ombre depuis un temps pour détruire le plus de guildes noires possible. Mais, me direz vous, les Dents de Tigres, la première guilde de Fiore, n'est pas une guilde noire, et vous auriez fort raison d'objecter en ce sens.

Mais il est bien connu que toute guilde possède de noirs secrets. Il suffisait par exemple de penser au second maître des Fées, Purehito, qui était devenu entre temps le maître d'une des guildes noire de l'alliance Baram. Mais bon, seule, cette intuition ne valait absolument rien, et aurait très probablement été considérée comme une perte de temps par le bleuté dans une situation autrement plus normale que celle ci.

Mais alors, qu'est-ce qu'il peut bien changer des autres guildes ? La réponse était en réalité ancrée dans le passé. Il fallait donc sortir pelles et pioches pour connaître toujours plus d'histoire de cette guilde, et si jamais un bruit étrange venait se mêler à celui de la roche brisée, c'était alors probablement l'apparition d'une nouvelle source d'information, une source cachée.

Concrètement, que c'était-il passé depuis le début ? Très simple, tout avait commencé avec les victoires multiples de la guildes aux Grand Jeux Magique. Mais il s'agissait là de victoires écrasantes face à des guildes comme Lamia Scale, possédant Jura, l'un des dix mages saints. Il était même considéré comme le plus puissant des mages saints humains de cette époque. La guilde inconnue c'était subitement transformée en guilde phare de tout Fiore.

Et les Sorcières le sentaient depuis le tout début de ces Grand Jeux Magique ... Enfin, Jellal pouvait le sentir : la magie qui se dégageait de ce tournois était d'autant plus étrange que noire. Coïncidence ou pas, l'ascension de la guilde et cette étrange magie semblaient être en une parfaite adéquation. Alors il fallait enquêter minutieusement dans l'optique de récolter suffisamment de renseignements.

Mais bon, il fallait se montrer clairement malin pour avoir des informations qui étaient à la fois valides, et également uniques. Déjà, une étude de registre c'était imposée, pour avoir un maximum d'informations. Il en allait de même sur l'épluchage de revues, aussi bien récentes qu'anciennes. Bien sûr, seules les récentes valaient réellement le coup ... Car elles étaient les seules à posséder des informations sur cette guilde autrefois inconnue. Et à part une interview de Jason du Weekly Sorcerer, à propos d'un changement de maître il y à déjà un temps ... Rien n'avait été suffisamment pertinent.

La seconde réelle étape fut des questions posées aux locaux. Evidemment, il était essentiel de recouper chaque informations disponibles, et là, en revanche, le véritable bingo fut tombé. Un habitant, qui fut confirmé par d'autres, finit par lâcher une précieuse information, où une jeune demoiselle blonde, au pouvoir magique impressionnant, et avec un chat parlant semblait être l'une des rares personne encore présente depuis le changement de maître. Il y avait également un jeune garçon, qui bien qu'il n'avait pas le même niveau, savait se défendre tout de même. Mais voilà, cette demoiselle blonde semblait avoir une certaine rancœur contre le nouveau maître.

Ensuite, s'en est suivit un temps d'observation constante de l'endroit. Après une longue réflexion, une solution miracle semblait être venue à l'idée de la famille. Il fallait interroger cette demoiselle au plus vite possible : Elle possédait des informations qui pouvaient très probablement devenir capitales pour l'avenir de tout Fiore. Du moins, c'est ce qui pouvait se supposer, étant donné des savoirs actuels de la politique donnée de cette guilde.

Chance où pas, il semblerait qu'une mission fut prévu, cette personne aux cheveux de la couleur du blé, ainsi que ce jeune garçon devaient y participer. Il s'agissait d'une précieuse occasion de récolter un maximum d'informations. Mais comme toutes occasions très avantageuses, il y avait un problème, et de taille : Il n'étaient pas seuls. Ils avaient en effet avec eux la "Demoiselle" de la guilde, Minerva Orland, fille du chef de la guilde. C'était très embêtant, mais s'ils arrivaient à extraire les informations nécessaires sans se faire mordre, le jackpot serait alors dans la poche.

Et voilà comment en pleine journée ensoleillée, trois Sorcières se sont retrouvés à pister des Tigres. Et maintenant, ils venaient d'arriver discrètement autour de Clover, devant une auberge dont les tons semblaient perdus dans du rustique, avec des décors de tailles mussoliniennes. De véritables petites contradictions sur cette petite colline. Les trois Sorcières se lancèrent un regard complice : Il s'agissait de l'endroit le plus logique pour trouver leur meilleure source d'information. La Source Cachée.

Mais malheureusement, il faudrait attendre la soirée, où même la nuit bien tombée pour pouvoir réellement agir. En attendant, le trio de recherchés pris alors un repas, bien à l'abri des regards. Un souper maigre, pauvre, probablement, mais il s'agissait de provisions faites rapidement pour une filature. Mais même pauvre, ce pique-nique était tout ce qu'il fallait de familial. Ce dernier pourrais vous sembler hors sujet, et je ne peux que vous acquiescer sur son apparence. Mais au delà de cela, il s'agissait ici d'une véritable stratégie, voir même, d'une précaution. Un mage sans énergie est fortement inutile, et la demoiselle restait une personne extrêmement dangereuse selon les informations que possédait le bleuté.

La lune, astre à la lumière reposant, et intimement lié au sommeil venait de faire son apparition. Le calme qui régnait à cet endroit donnait fortement envie de se poser contre un arbre, oublier les conflits, et juste profiter de l'instant présent. Mais ce n'était pas possible. La bâtisse semblait avoir fermée ses portes, ce qui arrangeaient grandement les Sorcières pour le coup. Ils s'infiltrèrent de façon discrète entre les quatre murs de la source cachée, pour prendre le registre.

Pas de doute, le noms des Tigres semblaient être inscrits sur le registre, aux chambres 16 et 17. Minerva Orland (Surnommée "la pimbêche" dans le registre de l'auberge tenu par le bleuté) était placée dans la chambre au chiffre le plus élevé. C'est d'un sourire esquissé sur ses lèvres que le bleuté songea un instant à la réaction de la demoiselle si elle tombait sur un tel document ... Quand à la page de la chambre 16, était noté aux noms de ... Enfin, aux surnoms "d'un garçon paumé" et d'une "Petite fille à peluche parlante". Il n'y avait pas de noms ici, aussi, visiblement, il semblerait que les Tigres ne s'étaient pas présentés, à part la demoiselle ... Enfin, si elle avait eu besoin de se présenter, vu qu'elle restait une personne devenue relativement célèbre.

Finalement les trois Sorcières se retrouvèrent à monter les escaliers pour rejoindre, de façon parfaitement discrète, les chambres situés à l'étage. La mission maintenant, était de réveiller, et de parler aux deux anciens de cette guilde. En espérant bien sûr qu'ils acceptent de parler ... Ils avaient décidés, un peu plus tôt dans le repas, que Jellal serait chargé du jeune garçon, tandis qu'Ultear et Meldy étaient chargés de la jeune fille blonde. C'est donc la tête cachée par leurs fameuse capuche qu'ils commencèrent ce bout de plan.

Ils entrèrent à trois dans la chambre, tout en silence. Mais là, à cet instant précis, ils eurent une surprise assez ... surprenante. Il n'y avait que le garçon, qui semblait dormir. Les trois se lancèrent de nouveau un regard, qui voulais dire "Que fait-on maintenant ?". A cette silencieuse question, Ultear commença alors à parler, pour dire qu'il fallait chercher la demoiselle qui manquait à l'appelle. Mais à cet instant précis, le garçon présent se mit à parler, de façon pas très distincte, mais suffisamment audible pour alerter les sorcières qui se mirent sur le qui-vive.

Décidant de parler par geste, Jellal leurs fit signe de partir chercher la demoiselle disparue, en indiquant le dehors comme endroit probable de recherche. Peut-être avait-elle voulu prendre l'air entre temps ? Finalement, d'un commun accord, ils se séparèrent, et les deux filles du trio devaient trouver la demoiselle manquante, tandis que Jellal s'occuperais du garçon qui était endormis ... Mais, avant qu'elles partent, Jellal leur fit également signe de ne pas passer par les cuisines pour faire un détour ... Un geste précis montrant une personne en train de se goinfrer, suivi d'un signe de négation. Oui, il valait mieux tout prévoir.

Une fois les deux demoiselles hors de la chambre, Jellal se rapprocha relativement discrètement du garçon encore endormi. Il semblait de temps à autre prononcer des mots ... des phrases. Un nuage se décala lentement dans le ciel, laissant place à la lumière de la lune, et montrant ainsi le visage du garçon au bleuté ... Ce visage ... Il lui rappelait quelque chose, oui, il en était persuadé ... Mais qui ?

C'est alors que le jeune homme pris de nouveau la parole ... "Simon ... Non ...". Simon ... Oui à présent, l'adulte eu un pincement au cœur ... Il reconnaissait ce jeune garçon. Il était l'apprenti de Simon, celui qui était né après la prise de pouvoir de Jellal de la tour du Paradis. Le marqué avait un mélange de sentiment étrange à cet instant ... Il était heureux, de voir que ce jeune homme allait bien, était en bonne santé. Oui, Teneb allait bien. Mais il restait triste de voir ... Qu'il semblait garder des séquelles de ce qu'il avait vécu.

Il tenta de se concentrer de nouveau dans sa mission ... Il fallait à tout prix le faire. Il se mis à poser une main sur l'épaule du jeune garçon, dans l'optique de le réveiller délicatement. Il avait toujours sa capuche qui pouvait empêcher de le voir, et était de plus à contre-jour du garçon qui pouvait se réveiller.

Le bleuté espérait également que du côté des deux autres sorcières, tout allait pour le mieux ... Et qu'elles n'étaient pas en train de manger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 29/07/2013
Messages : 23

Feuille de personnage
Niveau: 80
Expérience:
0/100  (0/100)
Nombre de techniques: 23
avatar
MEMBRE - Rang S - La Sorcière
Ultear Milkovich
MessageSujet: Re: Entre Tigres et Sorcières [PV Min, Teneb, Jellal, Ultear et Meldy]   Jeu 3 Oct - 20:29

Entre Tigres et Sorcières

PV : Ao ; Minerva ; Teneb ; Jellal ; Meldy


C'était en cette belle après-midi que débuta l'enquête des Sorcières. L'objet de leur enquête : Sabertooth.  Non pas que la guide dite numéro 1 de Fiore serait soupçonnée d'être une guilde noire, loin de là. Du moins, les criminels refoulés n'avaient le doute que dans le cœur même du contrôle de la guilde, plus précisément sur leur chef. Car depuis les sept dernières années, depuis que ces chères fées ont disparu, la guilde des Tigres à Dents de Sabre s'est révélée au grand jour durant les Grands Jeux Magiques, montrant alors une puissance jusque là inconnue et de nombreuses victoires écrasantes. Mais que c'était-il passé ? On ne peut passer de l'anonymat quasi complet à une popularité démesurée en un claquement de doigt. De plus, dès leur première participation et dans celles qui ont suivies, Crime Sorcière ressentait une magie sombre et étrange. Sombre.. Semblable à celle du légendaire mage noir Zeleph. N'était-ce qu'une coïncidence ou bien un doute fondé ? C'est ce que Ultear et ces deux compagnons cherchaient. Ils cherchaient à savoir qui pourraient, par soif de pouvoir, utiliser une telle magie à des fins non scrupuleuses.

C'est pourquoi donc, en raison de cette étrange analogie, que les mages vagabonds ont décidé d'éclaircir ce sujet en se renseignant un maximum. Pour cela, ils avaient lu des revues et interrogé des habitants ayant sans doute vu des choses qui auraient pu être considérées comme louches. Mais aucune piste claire et totalement sûre.
Jusqu'à ce que l'information tombe du ciel pour nos Sorcières. En effet, d'après un habitant savamment interrogé par Jellal, des membres de l'ancienne Sabertooth pourraient les éclaircir sur ce sujet encore bien flou. On leur a vite fait la description de la personne la plus concernée mais surtout celle qui pourrait grandement nous aider, une jeune mage à la magie ancienne des dragons, à la chevelure blonde et fidèlement accompagnée d'un chat volant et parlant. Un bref souvenir apparu dans l'esprit d'Ultear ce jour-là. Elle se rappelait vaguement d'un chat aux caractéristiques semblables, mais sans plus. Leur a été donné aussi l'information que cette jeune femme ne serait pas la seule à être encore de l'ancienne génération ; il y aurait aussi un jeune garçon. Les Sorcières ont alors deux sources possibles à leur enquête.

Après un bon moment à réfléchir, une idée globale fit tilt aux esprits de la petite famille. Bien sûr, c'était celle d'aller interroger cette jeune femme et si possible aussi son camarade afin d'être éclaircis et de pouvoir agir au plus vite pour le bien de tous. De tout Fiore ! Et pour chance, il s'avérait qu'ils étaient actuellement en mission. Mais - car oui il y a un mais - le hic est qu'il y a avait avec eux une ennemie de taille, que même Ultear n'arriverait sans doute pas à battre sans grande difficulté. Il s'agit de Minerva Orland, ou plus communément appelée – du moins, elle exige d'être nommée ainsi – la “Demoiselle”. On y voit bien sûr tout l'orgueil et la supériorité qu'éprouve la Tigresse en son ego. Mais les Sorcières n'allaient tout de même pas rebrousser chemin si près du but. Au risque de se faire repérer et au risque de prendre cher, ils devaient continuer.

C'est alors depuis un bon temps qu'en toute discrétion, du moins ils l'espèrent, le trio de vagabonds suivait à pas de loup les trois Tigres. C'est en les suivant, ayant observé leur quête se réaliser par un franc succès, qu'ils finirent par arriver à Clover, une petite cité entourée par la forêt et la nature. Les mages de Sabertooth avaient apparemment réservé une chambre dans une sympathique auberge à l'aspect ancien mais avec un certain charme qu'il faut apprécier. Ultear eu tout de même une pincée d'étonnement en constatant qu'ils allaient loger dans une auberge si.. banale. Elle s'attendait à plus de luxe pour la “Demoiselle” et même pour de simples membres de la guilde numéro 1, mais remarqua également ,sans vraiment y porter d'intérêt, que leur chef ne fut pas très généreux avec eux.

Il allait falloir aux Sorcières attendre la tombée de la nuit pour pouvoir agir du mieux. Ils entreprirent donc d'aller grignoter loin des regards un petit repas. Grignoter parce qu'ils n'ont que rarement des repas très enrichissants, digne de ce nom et de quoi tenir debout et avoir un minimum de force. Et pour une question de discrétion, cela a son avantage. C'était l'un des rares moments où les mages en fuite pouvaient se détendre un peu, sourire et se raconter des anecdotes, et encore ici, il est joué sous l'espionnage et la prudence. Ultear gardait tout de même un orbe près d'elle donnant sur l'entrée de l'auberge, on ne sait jamais ce qu'il pourrait arriver pendant qu'ils avaient le dos tourné.

Après une attente des moins longues et ennuyeuses, Crime Sorcière pouvait enfin passer à l'action. Les portes de l'auberge étaient maintenant fermées, c'était le moment. C'est sans peine qu'ils pénétrèrent dans l'enceinte de la bâtisse et prirent en main le registre. Registre qui stipulait clairement que les mages de Sabertooth étaient bien ici et le numéro de leur chambre. Ils allaient donc aller interroger les deux jeunes gens, s'étant déjà réparti les tâches. Montant les marches, entièrement cachés sous leur cape et capuche, les Sorcières arrivèrent devant lesdites chambres.

Alors que le trio entra dans la chambre n°16 sans émettre de bruit, la surprise fut assez grande : la demoiselle – la blonde, pas l'autre – n'était pas dans la pièce. Un regard complice qui voulait tout dire entre eux. Ultear commença alors à répondre à la question “Que fait-on à présent ?” que ces regards lui demandaient.

Nous devons chercher..

Mais voilà que le garçon endormi balbutia dans son sommeil, ce qui fit légèrement sursauter Ultear, qui arrêta alors de parler et se contenta de faire des gestes. Le message resta tout aussi clair. Meldy et Ultear partiraient à la recherche de la Tigresse manquant à l'appel tandis que Jellal resterait près du jeune garçon pour lui soutirer des informations, après l'avoir gentiment réveillé, si possible.
Avant que les deux femmes ne sortent de la pièce, le bleuté leur fit un geste pour du moins.. mal approprié à la situation. Celui-ci leur fit distinctement comprendre qu'elles ne devaient pas en profiter pour passer au garde-manger de l'auberge. Ultear y répondit par un froncement de sourcils ainsi qu'une grimace de mécontentement. L'idée ne lui avait pas traversé l'esprit même si cela aurait été une bonne occasion pour manger pleinement à sa faim.

Sorties de la chambre, la mère et la fille se réunirent à nouveau, pour se chuchoter que l'une irait chercher plus haut dans l'auberge tandis que l'autre irait voir dehors et aux environs de l'auberge. Par sécurité, Ultear préféra laisser Meldy faire ses recherches dans la bâtisse. Qui sait ce qui pourrait l'attendre dehors.

La mage du Temps commença alors la descente des marches, qui par malheur, se mirent à grincer sous ses bottes. Elle essaya donc de faire de petits pas, assez rapides pour descendre le plus vite possible ses vieilles et malignes de marches. Une fois arrivée tout en bas, elle ne put s'empêcher de laisser échapper un soupir de soulagement, avant de continuer d'avancer vers la grande porte. Ultear se rappela du tour de passe-passe qu'avait effectué Meldy pour ouvrir la porte. Avec Jellal, ils en étaient restés stupéfaits, il faut croire que certains ont des talents cachés.
Mais il resta un petit problème qui pourrait en poser de gros. Cette clochette suspendue au-dessus de la porte, quel vicieux objet pour les espions ! Alors Ultear tira doucement la porte, de sorte à ce que le bruit se voit quasiment sourd, et glissa dans l’entrebâillement.

Une fois à l'extérieur, elle pouvait constater la fraîcheur de cette nuit, avec son petit vent frais. Et tandis qu'elle commençait à faire le tour de l'auberge, elle perçut une silhouette au loin. Peut être était-ce la jeune femme de Sabertooth ? Bien camouflée par sa cape, la Sorcière s'avança silencieusement vers cette ombre suspecte. Le vent soulevait doucement son vêtement et la Lune venait gâcher cette discrétion en illuminant la colline de ses rayons argentés.

En avançant plus, Ultear remarqua finalement qu'il s'agissait d'un arbre à l'ombre de la nuit. Déception. Elle tourna la tête à droite. Puis à gauche. Rien ne vint perturber sa vision.

Mais où était donc cette Tigresse ? Etait-ce elle aussi une source cachée ?


Dernière édition par Ultear Milkovich le Sam 4 Jan - 9:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 05/08/2013
Messages : 10

Feuille de personnage
Niveau: 40
Expérience:
0/100  (0/100)
Nombre de techniques: 15
avatar
Membre - Rang A - Smile of Sorceress
Meldy
MessageSujet: Re: Entre Tigres et Sorcières [PV Min, Teneb, Jellal, Ultear et Meldy]   Dim 17 Nov - 21:40


[HRP : Faites pas gaffe au personnage random au début du RP, j'arrivais tout simplement pas à démarrer sinon ._. Et je m'en veux pour le retard... Vous imaginez pas à quel point T-T]

Les jours se suivent et se ressemblent… C’est ce que Leia se disait chaque matin en ouvrant les yeux. Ah ça, on ne pouvait pas dire qu’être fille d’aubergistes apportait une vie trépidante, loin de là. Seulement peut-être parfois quelques clients insolites comme cette demoiselle – Leia l’avait deviné à sa voix, la potentielle cliente ayant fermement gardé sa capuche sur la tête le long de leur entretien- qui venait de quitter l’établissement, non sans avoir posé foultitudes de questions concernant la guilde locale.

Meldy –car c’était elle la fameuse demoiselle- était en effet, à l’instar de ses deux sorcières de comparses, à la recherche de la moindre information, de la moindre rumeur, du moindre on-dit qui pourrait les éclairer un temps soit peu sur leur cible actuelle. De qui, de quoi suis-je en train de parler ? Mais de Sabertooth pardi !

Comment ? Vous ne connaissez pas Sabertooth ? Mais comment est-ce seulement envisageable ? Vous avez vécu dans une grotte ces sept dernières années ? Ou bien alors vous avez été scellé sur l’île sacrée de votre guilde… Enfin je ne vois que ça… Vous savez, vous m’êtes sympathique, je vais donc vous faire une fleur et éclairer votre lanterne à ce sujet.

Sabertooth, c’est LA guilde du moment, la guilde à suivre, celle dont tout le monde parle, qui remporte les tournois coup sur coup depuis la disparition du troisième maitre de Fairy Tail. Pourtant, avant cela, personne n’en avait jamais entendu parler. C’était une petite guilde sans histoires, sans gloire, sans particularités, dont les membres étaient tout juste connus des habitants de leur village d’origine.

Et du jour au lendemain, meilleure guilde de Fiore ? Voilà qui  n’avait pas manqué d’intriguer notre trio de criminels repentis, d’autant plus qu’à chacune des participations des Tigres aux Grands Jeux de la Magie, les Sorcières avaient ressentis une énergie des plus maléfiques se dégageant de la capitale, où se déroulait le tournoi. Le genre d’énergie qui semblait à la fois trop familière à l’ancienne Grimoire Heart, mais qui paradoxalement aujourd’hui la troublait, la rendait malade, comme un enfant que l’on aurait habitué très jeune à al fumée du tabac et qui finirait par ne plus en supporter la moindre volute.

Bien entendu, il n’en fallait pas davantage pour que les trois compagnons ne décident par partir à la recherche de la moindre information pour comprendre à la fois ce revirement de popularité, mais aussi l’origine de ce flux négatif qui s’échappait de Crocus. Néanmoins les informations ne fusaient guère, ou du moins pas assez au goût de nos enquêteurs. Rares étaient les rumeurs fondées, ou susceptibles de les aider.

Mais la chance finit tout de même par leur sourire,  lorsqu’ils apprirent que depuis le changement de maitre des Tigres, rares étaient les membres restants de l’ancienne Sabertooth au sien de celle-ci. Leur information à ce sujet fut complétée par une autre personne leur indiquant deux jeunes gens toujours présents malgré le temps passé et la passation de pouvoir. L’une de ces personnes était, selon leurs sources, une jeune demoiselle aux cheveux blonds, pour le plus souvent accompagnée par un chat parlant, tandis que la seconde était un jeune garçon. La première semblait par ailleurs, aux dires de leurs interlocuteurs, assez remontée contre l’homme à la tête de la guilde. Autant dire que ce point ne manqua pas d’interpeller les Sorcières qui pensèrent alors avoir trouvé leur poule aux infos d’or. Elles n’avaient désormais qu’une idée en tête : l’interroger pour comprendre la montée fulgurante des Tigres.

Et comble de la veine pour eux, ils eurent bientôt vent d’une mission impliquant les deux membres les plus anciens de Sabertooth, l’occasion parfaite pour nos enquêteurs pour aller glaner des informations. Ah Hasard, Hasard, quand tu nous tiens. Mais les choses ne sont jamais aussi faciles n’est-ce pas ? Car un obstacle, de taille de par sa prétention, se dressait en travers de leur chemin. Minerva Orland, la Demoiselle des Tigres, était aussi de la partie pour cette mission pourtant banale. Et vu la puissance qu’on lui prête, lui tenir tête n’est pas dans la liste des choses à faire…

Mais il en fallait plus pour décourager les Sorcières qui prirent en filature le trio de félins, les admirant accomplir leur tâche sans le moindre tracas, comme si cela était la chose la plus simple, la plus évidente du monde, attendant l’occasion idéale pour prendre à part la blonde et le garçon et les questionner. Celle-ci sembla tout indiquée lorsqu’ils entendirent leurs proies évoquer une auberge près de Clover où elles allaient passer la nuit, avant de s’y diriger. Les suivant à pas de loup, Meldy et ses compagnons eurent la surprise de voir apparaitre au détour d’un chemin, un petit établissement d’apparence simple mais charmant à qui sait regarder, loin du luxe auquel on aurait pu s’attendre de la part de Sabertooth. Pourtant c’était bien là que l’équipe allait passer la nuit, à en juger par la direction qu’elle prenait.

Certains d’où se trouvaient leurs cibles et assurés qu’ils ne risquaient pas de leur filer entre les doigts, Crime Sorciere, forcé de patienter jusqu’à la tombée de la nuit pour intervenir sans risque, s’autorisa alors un moment de répit, à l’abri des regards. C’était l’occasion pour le trio de mages de reprendre des forces, de discuter, simplement, comme s’ils se sentaient à l’abri du Conseil, mais aussi, le moment adéquat pour aviser des solutions aux scénarios catastrophes qui pourraient s’abattre sur eux.

Au terme d’une longue attente mettant au défi la patience des criminels, la lune apparu lentement dans le ciel, signal du début de mission. Le trio avança jusqu’à la porte d’entrée de la petite bâtisse, naturellement fermée à clef, mais ce n’est pas ce qui allait arrêter les arrêter. Prenant la tête du petit groupe l’espace d’un instant, la rosée ne mit que quelques secondes pour faire sauter le verrou, leur permettant ainsi l’accès à l’intérieur de l’établissement.

C’est sans davantage de souci que les mages mirent la main sur le registre, se renseignant sur les chambres qu’occupaient les Tigres. Meldy ne me se retenir de pouffer en apercevant par-dessus l’épaule de Jellal les sobriquets que le propriétaire de l’établissement avait donné à ses clients, se demandant s’il avait bien cerné les personnages, mais elle se reprit bien vite et tout trois entamèrent la montée des escaliers, dans un silence des plus religieux.

Une fois devant la chambre partagée par la blonde et son compagnon de sexe masculin –la Demoiselle avait sans doute dû faire un caprice de diva pour s’isoler-, Meldy se pencha une nouvelle fois sur la porte qui cette fois-ci n’était pas verrouillée, révélant la présence du jeune homme, mais surtout, à leur grande surprise, l’absence de sa camarade de mission. Un regard fut échangé, "Que fait-on à présent ? " disait-il. Ce fut Ultear qui murmura l’évidence : il fallait chercher la disparue. Mais alors qu’ils allaient répartir les rôles, le garçon commença à parler, presque marmonner dans son sommeil, ce qui paniqua les Sorcières qui passèrent à un langage des signes improvisé. Répartition des tâches simples : l’homme du groupe réveillerait le beau au bois dormant et l’interrogerait, tandis que les anciennes Grimoires devaient partir à la recherche de l’élément absent. Jella crut bon d’ajouter un signe intimant l’ordre de ne pas faire de détour en cuisine, ce qui ne manqua pas d’amuser la plus jeune qui posa la main sur son ventre, un air suppliant sur le visage avant de le remplacer par un sourire signifiant qu’elle avait bien compris.

Laissant l’ancien mage saint dans la chambre, mère et fille s’éloignèrent afin d’aviser la suite des opérations. A voix basse, il fut décidé qu’Ultear chercherait dehors, tandis que Meldy poursuivrait l’investigation à l’intérieur du bâtiment. Même si elle n’en dirait rien, la rosée se doutait que son aînée avait certainement fait ce choix dans un souci de sécurité. Pas besoin de lien sensoriel pour le deviner, c’était un instinct de protection, un instinct maternel.

Essayant de ne pas trop s’inquiéter pour la mage du temps, Meldy monta au second étage du bâtiment, progressant sur la pointe des pieds. Elle ne savait pas par quel miracle mais aucun son ne s’échappa des marches, pourtant la situation était propice au moindre bruit, mais pour autant la jeune Sorcière ne se sentait pas en sécurité, consciente que si la tigresse la trouvait avant qu’elle ne la trouve, elle était susceptible de crier au voleur et de rameuter tous les voyageurs de passage dans l’auberge. Et si cela arrivait… Autant dire qu’ils seraient dans de beaux draps…

Essayant de ne pas penser à ces noires idées, Meldy commença l’inspection des chambres, l’une après l’autre, écoutant le silence avant d’entrer, sans forcer les portes, toutes ouvertes. Elle ne trouva que des inconnus dormant d’un sommeil de plomb, ronflant, marmonnant parfois, mais aucune demoiselle blonde. Où pouvait-elle bien être ?…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 29/07/2013
Messages : 27

Feuille de personnage
Niveau: 10
Expérience:
0/100  (0/100)
Nombre de techniques: 7
avatar
Membre - Rang C
Teneb Kel
MessageSujet: Re: Entre Tigres et Sorcières [PV Min, Teneb, Jellal, Ultear et Meldy]   Mar 19 Nov - 18:17


Teneb, ce soir-là, était... Il fallait le dire, il était claqué. Epuisé, exténué, bref, fatigué et déjà à moitié dans les bras de Morphée. On avait beau dire, suivre les rythmes combinés d'Ao, le Dragon Bleu de Sabertooth, et de Minerva, la Demoiselle de cette même guilde, était crevant, pour un mage de son niveau. Car oui, si le Croc Noir bénéficiait déjà d'une réputation sympathique, il était encore loin d'égaler le top de sa guilde. Les Cinq plus Forts... Ils étaient tellement puissants que cela frôlait le mythe. Et la Demoiselle, elle était à leur tête. Plus forte que leur Maître Gemma lui-même, probablement. Le garçon se doutait qu'il s'attirerait les regards méprisants de sa vieille camarade de guilde en appelant Minerva "Milady" comme elle l'exigeait de son entourage, mais il tenait encore à sa vie -et si il s'attirait les foudres de la puissante mage, les douleurs s'annonçaient... Longues. Très longues.

La mission en soi n'était absolument pas complexe. Une simple guilde clandestine à démanteler, Teneb n'en était pas à son premier coup et les deux jeunes femmes qui l'accompagnaient non plus. En opérant dans l'obscurité totale de leur QG, le jeune homme les avait infiltré et avait affronté personnellement leur seul mage d'ombre, capable tout autant que lui de voir dans les ténèbres. Bien qu'avec quelques difficultés, il avait fini par vaincre, et mis la main sous le stock d'explosifs magiques que les bandits conservaient. D'un coup d'allumette, il alluma une lampe à combustible, qui illumina un miroir qui en illumina un autre, et ainsi de suite jusqu'à ce que par jeu de reflet la caverne entière soit allumée. Et pendant que les terribles magiciennes lattaient proprement l'ensemble de la guilde noire, il entreprit de désamorcer le stock, un danger pour la ville proche. Le temps qu'il fasse demi-tour et revienne à l'entrée de la caverne, il ne restait plus qu'un mage, qui maintenait obstinément un bouclier invisible, de la largueur de la grotte, qui semblait bloquer les deux tigresses. Elles n'avaient probablement pas eu le temps de s'en occuper, car Teneb doutait sérieusement qu'une protection si faiblarde les ait arrêtées... Et de toute façon, cela lui laissait le dos exposé, et un simple coup de taloche de la part du Croc Noir sur sa nuque l'avait expédié au pays des rêves.

Et c'est comme ça que lorsqu'il se trouva dans ce petit cagibi censé leur servir de chambre, à lui et Ao, il était tellement physiquement altéré qu'il ne prit pas la moindre précaution. D'un simple marmonnement, il indiqua qu'il lui laissait le lit et s'écroula sur le canapé, tombant dans un sommeil noir et sans rêves...
Du moins aurait-il aimé. Car seulement quelques secondes plus tard, il se retrouvait dans une tour entièrement bleue.
Il flottait légèrement dans les airs, immatériel et invisible aux protagonistes de la scène. Il y avait là trois personnes. Un jeune homme aux cheveux roses, une jeune femme aux cheveux rouge écarlate et... Simon. Le grand homme brun et musclé qui lui avait tout appris, qui l'avait littéralement élevé. En face d'eux se dressait un homme aux cheveux bleus, les traits à peine humains, une marque lui barrant le visage. Un monstrueux et grossier souvenir de Jellal, celui qui l'avait tenu enfermé dans sa tour pendant près de huit ans.

Ils discutaient, mais Teneb ne parvenait pas à saisir ce qu'ils disaient. Quand il parvint enfin à s'approcher du groupe, Jellal enfla soudain, prenant la forme d'un monstre géant. Les deux jeunes gens avaient disparu, ne laissant que Simon face au démon... Et un Teneb impuissant. L'adolescent ne put que hurler le nom de son frère de coeur alors que celui-ci se fait dévorer par leur geôlier. Peut-être même que ce cri fut répercuté dans le monde des conscients, qui sait ?

La chose aux cheveux bleus se retourna vers lui. Il le voyait. Le garçon tenta de fuir, mais ses jambes étaient plus lourdes qu'une masse de plomb. L'abomination le saisit et un terrifiant contact toucha son épaule...

Le réveillant en sursaut. La sueur humidifiait ses cheveux noir d'encre. Une goutte coula dans sa nuque, froide sur sa peau bouillonnante, alors qu'il se levait brusquement, se plaçant en face, le canapé entre eux, de la personne qui l'avait réveillé. Un homme, de taille adulte, caché sous une capuche qui masquait son visage et dont la cape planquait son corps. Le mage de l'ombre voyait parfaitement dans l'obscurité, mais le déguisement recouvrait toutes les parties de peau qui auraient dû être nues chez le type.

D'un coup de pied, il fit valdinguer le canapé vers lui et dégaina Styx, son épée, adossée au placard. La dressant devant lui, aussi bien pour se protéger que pour attaquer, sa main gauche entourée d'un voile noir opaque, encore plus sombre que la chambre dans la nuit.

"Qui... Êtes-vous ?"

Il mit quelques secondes de plus à réaliser qu'il manquait une personne dans cette chambre. Il se campa sur ses appuis et, se ruant sur l'homme pour tenter de placer son épée juste sous sa gorge, il lui lâcha d'un air pis que menaçant :

"Qu'avez-vous fait d'Ao ?"

Si son intonation était basse, le vacarme qu'avait produit son lit de fortune aurait sûrement réveillé la Demoiselle... A moins qu'elle aussi ait disparue de sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 26/07/2013
Messages : 132

Feuille de personnage
Niveau: 40
Expérience:
0/100  (0/100)
Nombre de techniques: 15
avatar
Administratrice - Rang A - Dragon Bleu
Ao Enoki
MessageSujet: Re: Entre Tigres et Sorcières [PV Min, Teneb, Jellal, Ultear et Meldy]   Dim 24 Nov - 15:21





« Entre Tigres et Sorcières »


Bien évidemment, il fallait se douter que Minerva n’allait pas rester les mains dans les poches alors que le pauvre type lui offrait sur un plateau une occasion de faire parler son arrogance sans borne. Ao ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel en entendant le petit speech de la jeune femme. Sale pétasse! Ao attendait avec impatience le moment où cette grande dinde finirait par tomber de son petit piédestal, car elle savait que ça finirait pas arriver un jour où l’autre. Avec son attitude stupide de grande dame, la tigresse finirait bien par s’attirer la colère de quelqu’un plus puissant qu’elle qui se hâterait de la remettre à sa place, dans le caniveau. Ao ne souhaitait qu’une chose: être là pour voir ça. Ce sera probablement l’un des jours les plus heureux de sa vie.

Évidemment l’aubergiste, impressionné par le ton de la jeune femme s’empressa d’accéder à sa demande et leur tendit deux clés en leur expliquant que c’était les dernières chambres qu’il avait. Ao ne put retenir un soupir. Partager une chambre avec Teneb était toujours mieux que de la partager avec cette pimbêche. Elle ne put s’empêcher de sourire en pensant que de toute façon, une seule chambre n’était pas assez pour caser Minerva, son monstrueux orgueil, ses manières de grande dame son arrogance et sa méchanceté gratuite.

Quand l’aubergiste ouvrit la porte de la petite chambre dans laquelle elle allait passer la nuit avec son équipier du moment, Ao vit nettement le sourire mesquin sur le visage de la Demoiselle. Agacée, la chasseuse ne put s’empêcher de remarquer en lançant un coup d’oeil à la chambre:

− C’est parfait, j’ai dormi dans des endroits bien pire que ça!
Et oui, tout le monde n’était pas Minerva Orland et n’exigeait pas de dormir dans le luxe et de péter dans la soie. Ao savait parfaitement s'accommoder avec ce qu’on lui proposait et pouvait aussi bien dormir sur un tas de cailloux. Quand on était un mage digne de ce nom, on ne se permettait de faire la fine bouche devant les conditions des missions, on les remplissait, point. Mais allez donc faire comprendre ça à la Demoiselle.

Une fois dans la chambre, son compagnons indiqua à la jeune femme qu’il lui laissait le lit avant de se laisser tomber sur le canapé où il s’endormit presque aussitôt. Le gamin devait probablement être épuisé après cette journée. A moins que ce ne soit le cirque de Minerva qui l’ait autant fatigué. Ao savait que si elle continuait à se retenir comme elle le faisait elle finirait à coup sûr par tomber d’épuisement, elle aussi. C’était plus fort qu’elle. Minerva avait le don pour réveiller ce qu’il y avait de plus sombre et de plus dangereux en elle, sans même s’en rendre compte et Ao avait du mal à résister à la tentation de lui tordre le cou et d’abandonner son cadavre dans un coin pour faire croire à un malheureux accident de mission. Connaissant Gemma, il ne ferait probablement rien, se contentant de dire que si sa fille était morte c’était simplement parce qu’elle n’était pas assez forte pour survivre et ne méritait donc pas son attention.

Agacée, Ao laissa son sac tomber sur le lit mais n’avait aucune envie de se coucher. Elle était beaucoup trop énervée pour pouvoir fermer l’oeil. Rin semblait l’avoir sentit car elle se tenait près d’elle mais ne prononçait pas un mot pour ne pas l’agacer d’avantage. Après un instant de silence, Ao se dirigea vers la seule fenêtre de la chambre.

− Minerva n’est qu’une sale gamine sans éducation, grogna la chasseuse à voix basse. Boreas ne m’a pas appris tout ce que je sais pour avoir à courber l’échine devant une pimbêche trop gâtée. Qu’est-ce que j’aimerai lui enfoncer la tronche dans sa propre merde.
Silence du coté de Rin. L’exceed comprenait parfaitement ce que ressentait sa maîtresse, elle non plus n’aimait pas la Demoiselle, mais sa nature craintive la poussait à se faire discrète plutôt qu’à montrer ouvertement son animosité comme le faisait le Dragon Bleu.

− J’ai besoin de prendre l’air pour arrêter de penser à cette pétasse. Tu viens avec moi?
Rin accepta d’un hochement de tête et fit apparaître ses petites ailes pour se percher à sa place favorite: sur l’épaule de sa maîtresse. Sans faire de bruit, Ao quitta la chambre et descendit l’escalier en prenant soin de ne pas faire craquer les marches, elle n’avait pas envie que Minerva se joigne à sa sortie.

Passant par la porte de derrière pour plus de discrétion, la chasseuse se retrouva dans une sorte de petit jardin où les aubergistes semblaient faire pousser fruits et légumes. Sautant par dessus la haie, la jeune femme s’éloigna dans la campagne, respirant l’air empli de senteur de terre humide, de gazon fraîchement tondu et de feu de cheminée. C’était calme. Les seuls bruits qui résonnaient dans le crépuscule étaient les caquètements des volailles dans une basse-court toute proche, quelque coups de marteau dans le lointain et les gazouillis de la source courant au milieux des herbes hautes. Ao sauta dans les hautes branches d’un arbre proche de l’auberge, s’appuya contre le tronc avec un soupir et serra Rin contre elle, laissant le calme ambiant apaiser son esprit.

Mais cet instant de pure détente fut de courte durée. Alors que la nuit tombait, plongeant la campagne environnante dans les ombres, un bruit suspect parvint à la jeune femme. Quelqu’un essayer d’entrer dans l’auberge. Elle n’y aurait prêté aucune attention, mettant ça sur le compte d’un client tardif, si la tentative n’avait pas été faite avec autant de discrétion. Ouvrant les yeux, la jeune femme scruta les ombres autour du bâtiment, les sens en alerte. Elle ne ressentait aucun danger immédiat mais elle préférait rester sur ses gardes. De longues minutes plus tard, une silhouette solitaire émergea des ombres du bâtiment pour s’avancer dans sa direction. Trop furtivement pour n’avoir rien à cacher, se dit la chasseuse.

− Ao? Murmura Rin en s’accrochant au kimono de la jeune femme.
Ao lui fit signe de se taire avant de sauter de son arbre pour atterrir à quelque pas de la silhouette, une main auréolé de glace, prête à frapper à la moindre alerte.

− Besoin d’un coup de main, grogna-t-elle, méfiante.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E


Spoiler:
 

_________________
Kit by Obei, merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsukari.fairy-blog.over-blog.com/
Date d'inscription : 29/07/2013
Messages : 33

Feuille de personnage
Niveau: 80
Expérience:
0/100  (0/100)
Nombre de techniques: 23
avatar
MEMBRE - Rang S - La Demoiselle
Minerva Orland
MessageSujet: Re: Entre Tigres et Sorcières [PV Min, Teneb, Jellal, Ultear et Meldy]   Lun 25 Nov - 18:28

Pour tester Teneb, elle devait le faire 24 heures sur 24.
Pour surveiller Ao Enoki, elle devait le faire 24 heures sur 24.

Minerva ne faisait jamais ses missions à moitié, c'était en partie (ça et sa toute puissance, bien entendu, huhu !) la raison pour laquelle elle n'en avait jamais raté une seule. C'était donc tout naturellement qu'elle avait décidé de ne dormir que d'un œil ce soir là, pour entendre de futures escapades ou trahisons...

Elle soupira en s'allongeant dans son lit moelleux et quitte à rester planter là, décida de réfléchir un peu. Que faire de ce Dragon Bleu... Minerva comprenait son père dans son dilemme.
La guilde ne pouvait décemment pas se débarrasser d'un élément aussi puissant qu'un Dragon Slayer, portant leur nombre à 3 dans la seule guilde des Tigres, qui serait largement capable de concurrencer Fairy Tail. Mais d'un autre côté, cette petite sotte complotait, Minerva en était sûre. Et pour cause, toute la journée la Tigresse avait accentué ses propos, grossit ses mimiques, mis en relief ses gestes, souligné ses manières. Elle avait bien vu l'exaspération gigantesque suinter du visage chérubin de la Dragonette. Bien entendu, elle s'en était délecté. Mais cela ne représentait que la face cachée de l'iceberg, l'iceberg de la colère, de la rancœur et de la haine d'Ao contre la Demoiselle et son père. Si la dragon Slayer pouvait écraser Minerva de son pied fin, elle le ferait. Mais elle n'en avait pas le pouvoir, assurément.

La Tigresse fut tirée de ses pensées par un bruit suspect provenant de la chambre d'à côté. Un véritable vacarme de meubles et de bruits sourds venait de la faire sursauter. Si au moins cette petite traîtresse avait été discrète, peut-être Minerva aurait-elle fait mine de ne rien avoir entendu. Après avoir levé les yeux au ciel, la Demoiselle s'enveloppa de sa matière divine qui la téléporta dans la chambre d'à côté. Comment cela se fait-il ? Mais c'est tout simple pardi. La Demoiselle n'avait pas jeté un coup d’œil à la chambre des deux tigrounets pour se moquer d'eux (quoique, c'était trop tentant), mais bien pour en observer sa configuration et se téléporter à l'intérieur en cas de besoin. Un simple image mentale collée à la rétine de la belle et tadaaaam.

Quoiqu'il en soit, Minerva se tenait là, dans la chambre de Teneb et Ao, observant le curieux spectacle qui s'offrait à sa vue.

"...ous fait d'Ao ?"

Deux hommes étaient en face d'elle, l'un, Teneb, en position d'affrontement, son épée à la main, venant de prononcer cette phrase, l'autre, un homme aux cheveux bleus avec une cape, paraissait relativement détendu. Cheveux bleu. Cape... Elle observa son visage et eut un mouvement horrifié. Jellal. Mais que faisait-il là ? Crime Sorcière... Oui, elle avait entendu parler de cette organisation, cette guilde étrange et neutre.. Mais n'attaquait-elle pas uniquement des guildes noires ?
En tout cas, Teneb n'en savait rien et était encore moins avancé qu'elle, surtout qu'Ao avait disparu. Bon. Il fallait agir.

"Bouh."

Minerva inspira lentement et, d'un cri aigu, laissa exploser sa magie. La matière irisée dégoulina de la Demoiselle et recouvrit toute la pièce, du sol au plafond, en un quart de seconde. Laissant une excroissance de matière recouvrir les pieds de Jellal, elle s'avança de quelques pas et annonça :

"Teneb, recule, je ne sais pas ce qu'il te veut, mais arriver d'une telle manière, au beau milieu de la nuit, c'est, au mieux, un kidnapping, au pire, un meurtre. Mais non, suis-je bête, je suppose que tu ne l'as pas reconnu. C'est Jellal, Jellal Fernandes. Ta réputation te précède sale petit serpent, susurra la Demoiselle.
Que fais-tu, ici ? Dépêche-toi de répondre avant que mon Ih Ragdo ne t'enveloppe et ne te tue à petit feu. Tu es de mèche avec la Dragonne ?
"

Avant même d'attendre une quelconque réponse, Minerva se inclina sa tête vers Teneb :

"Tu seras gentil mon ange, va chercher la blondasse et rapporte-la moi ici. Si tu n'es pas là d'ici une demie-heure, je viens te chercher moi-même et je te fais bouffer ton épée, c'est clair ?"

Minerva matérialisa deux boules de matière dans ses mains et se remit face à Jellal. Un rictus diabolique brisa son visage de poupée de porcelaine en deux.

"Quant à nous..."


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 05/08/2013
Messages : 9

Feuille de personnage
Niveau: 80
Expérience:
0/100  (0/100)
Nombre de techniques: 23
avatar
MEMBRE - Rang S
Jellal Fernandes
MessageSujet: Re: Entre Tigres et Sorcières [PV Min, Teneb, Jellal, Ultear et Meldy]   Lun 9 Déc - 20:25

Le bleuté savait pertinemment, depuis le début, que son plan pouvait-être voué à l'échec. C'était une mission extrêmement risqué après tout, surtout lorsqu'il s'agissait de prendre en filature de membres plus ou moins important de la première guilde officielle de tout Fiore. Mais le résultat d'une telle mission n'était pas à prendre à la légère, et cette impression qui flottait dans l'air, à chaque tournois inter-guilde qu'organisait Crocus, capitale du royaume, pouvait faire disparaître la mauvaise impression que la guilde de sorcière pouvait ressentir à chaque fois.

Mais bon, une précaution valait mieux que la stratégie simple et bête que de foncer dans le tas sans avoir aucun plan de contre attaque. Une personne bonne au combat sais contrer les coups qu'on lui donne, alors qu'une personne surdouée était capable de prévoir deux ou trois coup d'avance sur ces adversaires. Pourtant, il ne sentait pas particulièrement menacé, et encore moins face au garçon qui dormais, bien qu'un peu agité, dans son lit de fortune. Il concentra sa magie un bref instant : Il était en train de préparer, aussi paisiblement qu'il le pouvait, sa stratégie de projection astrale. Pouvoir dédoubler son corps était une stratégie bonne, surtout si malheur lui arrivait. Il pouvait dans ce cas aller discrètement prévenir ses deux co-équipières - qui n'étaient certainement pas en train de manger, au vue des différents rappels qu'il avait pu faire -, ou alors surprendre son adversaire avec un clone bien placé ... En espérant bien sûr que la personne ne connaisse pas cette astuce ... Néanmoins, le conseil n'avait pas trop ébruité cette histoire, et avait juste désigné le jeune homme du conseil, nommé en réalité Jellal Fernandes, comme étant un traître qui avait réussis a berner le conseil. Tout du moins, il n'avait pas souvenir d'avoir entendu âme chanter des louanges sur ces capacités offensives.

Mais alors qu'il méditait pour concentrer son pouvoir à son apogée, par pure précaution, il ne pouvait pas réellement faire attention à ce qu'il y avait autour de lui. La chambre emplie d'une obscurité rappelant au bleuté les pires années de sa vie, il était quelque peu démuni ... Néanmoins, en face de lui, il n'y avais qu'un homme, jeune homme qui plus est, endormis. Quelles sont, à votre avis, les chances que ce dernier se réveille, donnant un coup à son repose-corps attitré de la nuit, pour saisir une épée ? N'importe qui vous aurait répondu qu'un tel évènement serais aussi probable que l'avènement des pingouins misogynes anthropophages à poils longs et à particularité auriculo-capillaire. Mais cette situation insolite, - Du moins, pour le jeune homme, pas pour les pingouins -, venait bel et bien de ce produire. Le garçon à l'épée était à présent face à un Jellal Fernandes probablement aussi surpris que lui même. Le marqué devait bien l'avouer ... Il ne l'avait pas vu venir, celle là.

Le jeune garçon questionna, avec une voix dont on pouvait sentir l'émotion de surprise la plus totale, son prétendu agresseur - c'est du moins ce qu'on pouvait ressentir avec le ton employé -, sur son identité. Une question qui laissa bien le marqué sans mots aucun à répondre spécialement. Qui était-il ? Enfin, il le savait bien entendu, mais la véritable question était plutôt : Comment annoncer à cette personne qu'il était en réalité celui qui avait tué son mentor, qu'il était un tyran dans une autre vie bien plus sombre que celle ci ... Devait-il seulement lui en toucher mot ? Ou bien était-ce un peu trop risqué pour tenter une stratégie de ce genre ? Le mystère restera entier, aussi bien de la réponse qu'il devait faire, que la réponse qu'il s'apprêtait à donner au tigre. L'épéiste, semblant paniquer un peu plus, rapprocha dangereusement son tranchant de la gorge de celui qu'il semblait avoir fait son adversaire, demandant où était sa co-équipière, et plus explicitement, ce qui lui était arrivé.

Voilé une question à laquelle Jellal n'avait aucunement la réponse : elle semblait être partie temporairement (ou peut-être pas ...) de cette auberge. Néanmoins, l'homme aux cheveux bleu savait très bien une chose : il n'y était pour rien, contrairement à ce que son agresseur semblait penser à l'instant.  Encore une fois, l'homme n'eu pas bien le temps de sortir une quelconque réponse ... Alors qu'il pris une simple inspiration pour répondre, la situation s'envenima du venin d'un serpent bien plus vicieux qui attendait patiemment que les rats sortent avant de préparer dignement le festin de l'été.

Minerva Orland. Cette personne que les sorcières avait pris tout le soin du monde à éviter le plus possible ... Après tout, même sans la fréquenter, même sans ne pas la connaitre, il n'était pas simple de ne pas sentir son aura dangereuse. Après un mot introductif, se passant allégrement de toutes les conventions françaises sur la prise de parole, et ignorant l'importance de citer le contexte et les objectifs de chaque intervention, elle cria de façon simple et précise, libérant sa magie de façon profuse.

En moins d'une seconde, la chambre avait changée du tout au tout. Sans faire quelconque jeu de mot, Jellal semblait être dans une impasse, aussi bien physiquement de magiquement, alors qu'il pouvait sentir, à ces pieds, de la magie affluer, et lui déposséder de sa propre source. La demoiselle nouvellement arrivée, avançant de façon relativement tranquille, annonça à son subordonné de reculer, car cette personne semblait trop suspecte pour être un simple et honnête passant qui aurait été là par hasard. Elle ajouta ses conclusions personnelles à son raisonnement : Il s'agissait soit d'un meurtre, soit d'un kidnapping. Difficile de dire le contraire, avec du recul, néanmoins, il ne s'agissait réellement de ni l'un, ni l'autre.

Avec le dédain le plus total, elle annonça, comme si de rien était, les noms et prénoms de cette personne. Décidément, cette demoiselle ne prenait pas des gants ... Mais il semblait que Minerva Orland savait parfaitement l'identité des sorcières ... Voilà qui était définitivement étrange. Malgré son explication sur le fait qu'il s'agissait ici en réalité de sa réputation qui l'avait précédé, le bleuté semblait dubitatif. Pourquoi s'était-elle intéressé à lui et son profil ? A quel point était elle au courant des capacités qu'avait le jeune garçon ? Elle demanda alors ce qu'il était venu faire ici ... Et elle lui demanda de se dépêcher de répondre avant que son attaque, nommée Ih Ragdo, ne le tue. Elle demanda si il avait pactiser avec le dragon du groupe.

Alors qu'il s'apprêtait a répondre pour la troisième fois, il se fit encore coupé dans son élan par la demoiselle elle même, qui ignora toute réponse pour parler à Teneb ... A la limite, il se demandait bien pourquoi elle lui posait toutes ces questions, alors que la réponse lui importait peu ... Etait-ce de la politesse, dont-elle faisait preuve ? Le jeune garçon avait un doute ... Finalement, le demoiselle ordonna à son subordonné de trouver la dragonne manquante et de se dépêcher, sinon, il passerait un sale quart d'heure.

Pour finir, elle se retourna de nouveau vers le marqué, avec une petite ponctuation marquant le retour du dialogue. A peine eu t-elle le temps de finir ces mots, que le bleu leva son bras dans la direction des deux tigres, et de la sortie à laquelle le garçon aux cheveux noirs pouvait prendre. Un rayon finit par sortir de la main du garçon. Jaune et semblant très brûlant, le laser magique passa à côté des deux tigres, allant dans la même direction que celle donné par le bras du lanceur. Ce laser, qui venait, à ce qu'aurais pu penser quiconque, de louper sa cible, faisait le même bruit qu'un feu d'artifice en montant dans le ciel, un "pheeeeeeew" très caractéristique.

Réalisant trou sur trou dans les murs de l'auberge, puis sortant dehors, il souhaitait en réalité attirer les deux personnes qui étaient venus avec lui. De toute façon, ils avaient été repérés, et il y allait avoir du grabuge, quoi qu'il arrive ... Heureusement que cette "source cachée" était bien loin de la civilisation, pour ne pas attirer les autorités. Ce qu'il avait fait avait une conséquence, néanmoins légère pour le coup : Sa capuche, sous l'onde de choc du rayon envoyé, était partie vers l'arrière, laissant le visage du traitre à découvert. Enfin, il y avait une seconde raison qui l'avait poussé à tirer se simple rayon.

Lors de son tir, il avait discrètement réalisé, de sa main en repos, un serpent de contention. Ce dernier n'avait pas d'autre objectif que de retenir captive la demoiselle, et rampait en quelque sorte sur le sol, pour l'atteindre discrètement. Finalement, le bleuté pris une légère inspiration pour répondre enfin à tout ce qui lui avait été demandé jusqu'à présent :


"Minerva Orland. Je savais que cette nuit me réserverais des surprises, mais je ne pensais pas vous voir. En tout cas, vous me semblez relativement très agressive a mon égard. Surtout que vous ignorez parfaitement la raison de ma visite, et tirez des conclusion sur ce que vous pensez savoir, mais que vous ignorez parfaitement."

Il savait très bien que le combat ne pourrais pas être évité ... Il avait songé l'espace d'un instant de jouer sur le caractère explosif de la pimbêche pour réaliser sa diversion, mais il avait l'impression que cela ne fonctionnerais pas. En attendant dans cette phase de dialogue, il cherchait également activement à un moyen de se sortir de cette capacité, sans finir par suffoquer par manque de magie ... Bien qu'il avait le temps, vu la réserve qu'il en avait ...

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 29/07/2013
Messages : 23

Feuille de personnage
Niveau: 80
Expérience:
0/100  (0/100)
Nombre de techniques: 23
avatar
MEMBRE - Rang S - La Sorcière
Ultear Milkovich
MessageSujet: Re: Entre Tigres et Sorcières [PV Min, Teneb, Jellal, Ultear et Meldy]   Sam 4 Jan - 9:30

Entre Tigres et Sorcières

PV : Ao ; Minerva ; Teneb ; Jellal ; Meldy


Le silence continuait de régner autour de la criminelle et encore aucune trace de quelconque être doué de magie. Un vent continuait de souffler en continu dans la même direction que les pas d'Ultear. Coïncidence ? Et qui suivait l'autre ? En tout cas, ce qui était certain était que la recherche n'aboutissait toujours à rien. Elle n'était tout de même pas aller aussi loin de l'auberge ? La mage du temps se retourna tout de même vers l'auberge, on ne sait jamais, si une ombre apparaissait.
Soudain, le bruit sourd de l'herbe se pliant sous une masse se fit entendre dans le grand silence de la campagne.. pas de doute, quelque chose s'était posé tout près. Et ce que la mage du temps entendit ensuite ne fit que confirmer son hypothèse.

Besoin d'un coup de main ? grogna la personne derrière elle, qui d'après l’intonation, était clairement une femme.

Ultear se retourna aussitôt pour voir qui était-ce. Cela ne faisait aucun doute, elle l'avait trouvée. Sa chevelure blonde qui sortait des ténèbres nocturnes était l'indice. Enfin, la mage avait d'elle-même engagé la rencontre, tombée de la branche robuste de l'arbre qui se dressait à quelques mètres, comme l'ange qui tombe du ciel. Un ange plutôt agressif en vue de sa réaction, mais précieux pour la mission des mages clandestins. En effet, sa main semblait auréolée par de la glace.
De la glace, hein ? On ne pouvait pas nier que la Sorcière s'y connaissait. Elle-même maîtrise cet art de manier ce si bel élément grâce à la magie que sa mère, Ul, lui avait fait don. Et grâce à l'Arc du Temps, elle pouvait même la faire disparaître dans un écran de vapeur. N'est-ce pas l'idéal dans son cas ? La réponse est bien “oui”, mais elle aurait voulu ne pas avoir à s'en servir, espérant que les mots suffiront pour ôter cette méfiance du regard de la blonde.

Plus maintenant, répliqua-t-elle d'un ton calme à la question de la jeune femme.

Un léger sourire de contentement se dessina sur ses lèvres, surement invisible aux yeux de son interlocutrice de par l'obscurité que sa capuche créait sur son visage, mais en aucun cas provocateur. Il ne dura pas longtemps, néanmoins. Ultear regagna un air plus sérieux et, ne laissant le temps de rien faire à la mage qui lui faisait face, elle reprit la parole, restant toujours sur ses gardes.

Je ne te veux aucun mal. Je viens seulement en quête d'informations que seule une ancienne de Sabertooth comme toi peut me donner.

A peine a-t-elle eut le temps de refermer ses lèvres qu'un son strident vint trancher l'air, accompagné d'un faisceau jaune, lumineux et incandescent. Rien de rassurant, quand on sait que c'est celui de Jellal. La Sorcière ne s'imaginait pas que l'un des plans d'urgence qu'ils avaient tous les trois élaboré auparavant allait si vite être exécuté. Une nouvelle expression s'afficha discrètement sur son visage, encore dans l'ombre, celle d'une grimace.

Non seulement mauvais menteur, mais aussi discret et adroit qu'un wyvern dans un magasin de porcelaine, pensa-t-elle, se retenant désespérément de soupirer.

Hors de ça, maintenant, que devait-elle faire ? Se concentrer sur la mission et interroger la chasseuse de dragon ou bien aider son compagnon d'infortune, sachant que la cause de cet appel à l'aide devait sans aucun doute être dû à une vile tigresse mal léchée ? Un vrai dilemme. Mais la réponse vint aussitôt. Quitte à échouer, Ultear ne pouvait pas laisser un compagnon derrière elle, en danger, alors qu'elle cherche toujours à s'excuser pour le passé. Oui, quand elle s'était servi de lui pour de mauvaises fins, et la mage du temps n'arrivait toujours pas à se le pardonner, au fond.

Mais le temps n'était pas aux remords. La fugitive commença donc à galoper vers l'auberge mais s'arrêta pour se tourner vers la dragonne de glace et lui ajouter quelques mots, sur un bout de terre plus élevé et la lumière de l'astre de la nuit lui éclairant le visage.

Si tu m'offres ton aide, peut être pourrai-je.. enfin, nous pourrions résoudre des mystères sur votre chef et le mettre à mal s'il s'avère qu'il y a des choses mauvaises d'enfouies dans le passé.

Elle aurait voulu la traîner avec elle, mais ne préférait pas jouer avec le feu et se contenta de l'insinuer à la suivre. Et toucher les points sensibles est parfois moins fourbe qu'on peut le penser.

Sans attendre de réponse ni même autre chose de la mage, elle reprit sa course, sans se retourner. N'espérant que rien de grave ne soit encore arrivé, et d'autant plus à Meldy, Ultear préparait sa magie, pour agir dès son arrivée. Restant malgré tout furtive, son infiltration dans le bâtiment quelques minutes plus tard ne fut pas difficile, comme son approche.

Telle ne fut pas sa surprise d'apercevoir des trous béants dans les murs de l'auberge. Au moins, celui qui menait à la chambre lui permit d'observer la situation. Comme elle le redoutait, Minerva était bien de la partie, malheureusement. Et le beau au bois dormant réveillé, mais un peu perdu à voir son air. Une matière étrange recouvrait toute la pièce et commençait à consumer le bleuté. Elle devait agir avant que la situation s'envenime davantage.

Peut être que.. ça pourrait marcher, pensa alors la Sorcière.

De la glace commençait à apparaître dans sa paume. Elle pensait pouvoir arrêter la prolifération de cette drôle de substance en la gelant et ainsi pouvoir la briser ensuite. Alors, toute en discrétion, Ultear approcha sa main au plus près de la matière et lança son sort de glace, qui ne prit que peu de temps pour tout recouvrir.

Maintenant que la glace recouvrait toute la pièce, prenant la place de la magie de la Demoiselle, la mage du temps pénétra sans aucun gêne dans la pièce.

Alors Minerva.. on est mal réveillée ? S'exclama-t-elle sur un ton provocateur.

Cette fois-ci, elle ne pouvait pas espérer pouvoir simplement utiliser la parole, l'affront est absolument inévitable. Alors pourquoi ne pas retourner son caractère impétueux contre elle ? C'est certes risqué, mais au point où ils en étaient, le péril peut être tenté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 05/08/2013
Messages : 10

Feuille de personnage
Niveau: 40
Expérience:
0/100  (0/100)
Nombre de techniques: 15
avatar
Membre - Rang A - Smile of Sorceress
Meldy
MessageSujet: Re: Entre Tigres et Sorcières [PV Min, Teneb, Jellal, Ultear et Meldy]   Dim 13 Avr - 8:45


Une première chambre. Une deuxième. Une troisième. Et toujours rien. Meldy ne put s’empêcher de lâcher un soupir en refermant aussi discrètement que possible la porte de la quatrième pièce qu’elle explorait. Aucun signe de la blonde de Sabertooth. Où avait-elle bien pu passer ? Avait-elle choisi de fausser compagnie à son camarade et à la Demoiselle ? Quelque fut la raison de sa disparition, cela n’aidait en rien la jeune Sorcière qui cherchait à retrouver sa trace.

Celle-ci laissa échapper un nouveau soupir teinté d’un léger agacement en refermant l’issue de la dernière pièce de l’étage, avant de s’asseoir au beau milieu du couloir pour réfléchir. Pas prudente la rosée ? Sans doute pensait-elle pouvoir sentir si une personne se réveillait et s’enfuir au besoin. Toujours est-il qu’elle ferma les yeux, se plongeant dans sa réflexion.

Autant procéder par élimination. La jeune fille n’était pas dans sa chambre, c’était un fait. Il était également peu probable qu’elle soit dans la chambre de la Demoiselle, au vue de son aversion pour cette dernière. Ou alors seulement pour une tentative de meurtre. Bien malgré elle, Meldy ne put réprimer un ricanement avant de se reprendre. Quant bien même elle n’aimait pas la tigresse, ce n’était pas son genre de souhaiter autant de malheur à une personne. Ou à plusieurs… Minute ! Existe-t-il des personnes susceptibles de regretter Minerva Orland ? L’interrogation traversa l’esprit de la rosée qui, fronçant les sourcils dans sa réflexion, essaya de trouver dans le peu de connaissances qu’elle avait des Dents de Sabre, une simple personne que la disparition de la fille du Maitre actuel pourrait émouvoir.

Alors qu’elle essayait d’envisager une réponse à ce questionnement interne, un sifflet digne d’un feu d’artifice fusant vers le ciel parvint à ses oreilles, la faisant sursauter. Paniquée, elle fit ensuite courir son regard autour d’elle, cherchant si ses craintes étaient confirmées. Et elle obtint la réponse qu’elle aurait préférée fausse. Par l’intermédiaire d’une fenêtre donnant vers l’extérieur, elle vit passer un faisceau de lumière partant en direction de la forêt. Un des signaux d’alerte des Sorcières.

Mauvaise nouvelle à l’horizon, Meldy bondit sur ses deux pieds, se dirigeant sans aucune précaution, descendant les escaliers quatre à quatre, vers la dernière localisation connue de l’émetteur de ce message. Elle ne prêta même pas attention aux grognements qui résonnaient de quelques chambres dont les locataires avaient dû être sortis des bras de Morphée par le son strident Sa seule priorité était de rejoindre les siens

Arrivée à proximité de la chambre des Tigres, la rosée esquissa un mouvement en direction de ladite pièce mais se figea en voyant apparaitre sa mère de l’autre côté du couloir. Avant qu’elle n’ait eu le temps de réagir, celle-ci utilisa un sortilège de glace, faisant brièvement dériver les pensées de la jeune Sorcière vers certains membres de Fairy Tail, avant d’entrer dans la chambre, adressant une provocation à la Demoiselle qui s’était apparemment jointe à la fête.

La fille aux cheveux roses se retint un instant d’avancer davantage, craignant de devenir une gêne pour ses parents adoptifs dans cet affrontement inévitable avant de secouer la tête. Non, elle regretterait bien plus s’il leur arrivait malheur et qu’elle n’avait rien tenté pour les protéger, portant le poids de son erreur. Elle ne pouvait se le permettre.

Néanmoins il ne fallait pas non plus offrir à Minerva une jolie brochette de criminels sur un plateau, oh non ! Profitant d’un angle mort, la Sorcière se rapprocha et, murmurant le nom de Maguilty Sodom, invoqua une des épées de sa magie perdue qu’elle prit en main avant de se placer juste à côté de la porte de la chambre, de manière à intercepter toute fuite.


[HRP : Désolée du délai, du post court, de sa quasi inutilité… Et du fait qu’il ne soit pas cent pourcent cohérent mais disons que le fait qu’Ultear soit arrivée avant Meldy alors qu’elle était à l’extérieur et la rosée à l’étage… Je sais bien que c’est une mage du temps mais pas Jet non plus ._. Enfin disons que ça m'a un peu bloquée...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Entre Tigres et Sorcières [PV Min, Teneb, Jellal, Ultear et Meldy]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entre Tigres et Sorcières [PV Min, Teneb, Jellal, Ultear et Meldy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Relations entre Politique, CIA et le Sida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Fairy :: Le monde de Fiore :: La ville de Clover :: Aux alentours-